COVID19 - Les livraisons colissimo sont gratuites dès 89 € d'achat en France. Pour les livraisons Mondial Relay, il est probable que le point relais choisi soit modifié sans que nous puissions intervenir, nous vous déconseillons ce mode de livraison en l'état actuel

les plantes à connaître quand on a un syndrome des ovaires polykystiques


Le SOPK est un cumul de déséquilibres hormonaux principalement liés à une hyper-androgénie.

 C'est-à-dire un ensemble de symptômes provoqués par un trop plein d’hormones masculines. 

Ce déséquilibre hormonal porte aussi sur une autre hormone, l’insuline et particulièrement un phénomène nommé “résistance à l’insuline”. 

Celle-ci aggrave l’hyperandrogénie et diminue la fertilité.

Ce cumul de déséquilibre hormonaux entraîne souvent une forte résistance à la perte de poids et une dysovulation, voir même une anovulation (absence d’ovulation)

Ainsi, dans le cadre d’un sopk, il est pertinent de tenter de rétablir un meilleur équilibre entre ces différentes hormones afin de favoriser une conception.

 

Les symptômes qui doivent vous alerter 

  • Règles rares ou totalement absentes.
  • Anovulations = ou plus précisément, une infertilité avec difficultés diverses à lire son cycle. peu de glaire cervicales et pas de pic de température significatifs au cours du cycle. Deux signes que l’ovulation « tarde », met du temps : le pic œstrogénique est freiné très régulièrement.
  • Acné, hyperpilosité (hirsutisme) sur le visage ou à des endroits ou elle n’est pas attendue.
  • Changements d’humeur anormaux, agressivité, dépression … encore une fois, qui sont alimentés par le déséquilibre chronique : beaucoup de testostérone et des œstrogènes déséquilibrés : trop ou pas assez.
  • Des soucis de poids : obésité ou minceur ++

Les plantes et les micronutriments qui peuvent améliorer le contexte:

Pour soulager les symptômes du SOPK et freiner leur progression, deux plantes présentent un intérêt majeur

  • la racine d’ortie : Elle a des propriétés nutritives et adaptogènes, et régulatrices de la production d'androgènes 
  • l'alchémille : C’est une plante puissante agissant sur l’hypophyse. Elle équilibre progestérone et œstrogène, souvent en déséquilibre dans le contexte du SOPK, et calme l’intensité du syndrome prémenstruel et régularise les règles et les saignements. Elle pourra être utilisée en phase prémenstruelle ou tout au long du cycle en gardant une pause pendant les règles.

Certains micronutriments sont aussi importants dans la prise en charge d’un SPOK

  • Le chrome : il agit sur la production d’insuline, un élément majeur dans la gestion du SOPK
  • Le myo-inositol : le myo-inositol améliore  la résistance à l’insuline chez les femmes SOPK. Il semble contribuer à diminuer le taux de testostérone, augmenter les chances d'ovulation et de grossesse.

Le complément Androregul contient tous ces éléments afin d’agir sur le contexte hormonal du SOPK.

Que vous soyez en projet bébé ou pas, l’objectif des ses composés est d’obtenir une meilleur régularité des cycles et de diminuer les effets du déséquilibre hormonal tels que la résistance à la perte de poids, l’acné, ou encore la dysovulation.

Il peut être intéressant de l’associer également à Omegyn, pourquoi associer Les Oméga 3 ? 

Prendre un supplément d’Oméga 3 lorsqu’on est atteinte du SOPK est essentiel car le corps humain n’en produit pas et il est difficile de consommer des quantités suffisantes d’Oméga 3 à travers notre alimentation. Cela contribue à réduire l'inflammation, réduire les niveaux de testostérone, réguler le cycle menstruel, booster la fertilité et améliorer la perte de poids.

Vous vous sentez concerné ? Vous avez des questions ? 

Prenez un rdv conseil produits ici