COVID19 - Les livraisons colissimo sont gratuites dès 89 € d'achat en France. Pour les livraisons Mondial Relay, il est probable que le point relais choisi soit modifié sans que nous puissions intervenir, nous vous déconseillons ce mode de livraison en l'état actuel

Les fausses couches : Trouvons les causes

Les fausses couches, quelles sont les causes ? 

Une fausse couche c’est douloureux, c’est un projet qui s’effondre après plusieurs mois (parfois même des années) d’espoir. On a le droit de se sentir effondré et démuni, et surtout, on a le droit de chercher pourquoi.
Parfois, le savez-vous peut-être, le phénomène se répète..
Les fausses couches récurrentes sont fréquentes en procréation médicalement assistée et parfois même aussi chez des femmes qui ne parviennent pas à tomber enceinte.
« Une fausse couche, ça arrive souvent ! »
« C’est une grossesse sur 3 tu sais ! »
« Ce n’était pas encore un bébé »   
On a envie de dire STOP !
 

Alors que sait-on vraiment de ce phénomène ?


Nous vous proposons ici 2 pistes scientifiques très sérieuses qui semblent être parmi les causes de fausses couches, et surtout de fausses couches répétées.

Ces pistes et publications très récentes ont été une base essentielle pour formuler les produits Nutryn et notamment le produit concept 1, qui réunit tous les ingrédients pour une meilleure fertilité, mais aussi des éléments clés pour agir sur les causes suivantes.

 

  • Piste 1 : L’homocystéine

Quel nom étrange, et pourtant c’est le nom d’une molécule relativement toxique pour la fertilité et l’implantation de l’embryon. Elle est le reflet d’un phénomène essentiel à la vie, et à la grossesse aussi, le méthylation.

Une publication de 2017 (1) explore le lien entre une homocystéine élevée et les fausses couches récurrentes, en observant notamment que cela parait réversible avec la bonne stratégie. Soit un apport en vitamines B6, B12 et B9, particulièrement sous une forme méthylée.

Par ailleurs, une autre étude réalisée en 2019 (2), relate des niveaux d’homocystéine plus élevés chez les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques, et également davantage de fausses couches chez celles-ci.

Ainsi, le taux d’homocystéine paraît être un facteur déterminant pour la fertilité et pour la qualité de l’implantation de l’embryon.

Abaisser l’homocystéine est un réflexe capital lors de fausses couches répétées ou de problèmes d’infertilité inexpliqué.

Le complément concept 1  contient les vitamines B6, B12 methylée et B9 methylée (quatrefolic), qui contribuent au maintien d’une homocystéine normale.

 

 

  • Piste 2 : Le coenzyme Q10

Le coenzyme Q10, voilà le nouveau petit génie de la fertilité. Très discret il y’a quelques années, le coenzyme Q10 commence à faire parler de lui depuis peu.

Contrairement aux idées reçus le coenzyme n'a pas seulement une action anti-oxydante, il agit sur toutes les cellules de l'organisme. 

Fausses couches répétées (3), immunité TH1 liée à l’implantation, insuffisance ovarienne (4) et prévention du risque de pré-éclampsie (5), il semble cocher plusieurs cases. (Pas claire. à reformuler incompréhension) 

Et pourtant, chez la femme, il est un peu l’oublié de la fertilité, dommage !

Il existe peu de sources alimentaires pour le coenzyme Q10, nous le produisons à partir du glucose, donc avec un apport réduit en glucides, ou beaucoup de sport, nous le produisons moins. Par contre cet élément antioxydant n’est encore pas considéré comme une vitamine ou un minéral, les pistes sont donc troubles sur les apports recommandés.

Les compléments classiques contenant uniquement du coenzyme Q10 sont souvent surdosés, ce qui pourrait être plus délétère que bénéfique.

Le complément concept 1 contient du coenzyme Q10 à dose physiologique, et ce, avec une association de vitamines et minéraux 100% transparents et 100% efficaces.

Un peu de puissance dans un complément transparent et ecofriendly, ça fait du bien !