Les livraisons colissimo sont gratuites dès 89 € d'achat en France. NOUVEAU ! Livraisons en express avec Chronopost gratuites à partir de 199€ d’achat en France

Est ce que la supplémentation pendant ma grossesse est nécessaire ? 

Les modifications liées à la grossesse nécessitent donc l’adaptation des besoins nutritionnels de la femme enceinte.


L’apport doit couvrir 

  • Les besoins du fœtus, soit 40 Kcal/jour,
  • La constitution d’une réserve dans l’organisme maternel, soit 35 000 Kcal pour 3 à 4 Kg de masse grasse,
  • L’augmentation de + 20 % du métabolisme de base à partir du 2ème trimestre de la grossesse, soit environ 35 000 Kcal. Une carence en apport énergétique peut avoir une incidence sur la croissance fœtale en deçà de 1600 Kcal/jour.

2 000 à 2 200 Kcal/jour dont 


Le métabolisme glucidique est modifié pendant la grossesse du fait de l’hyperinsulinisme au cours des deux premiers trimestres et de l’insulinorésistance au 3ème trimestre.


L’apport recommandé pendant la grossesse est de 60 à 70 g / jour. Dans les pays industrialisés les besoins sont largement couverts par les apports spontanés .


Le total des besoins en fer de la grossesse est estimé à 850 mg avec un apport quotidien de 20 mg. Dans l’alimentation occidentale, viande, poisson, céréales et fruits représentent les principales sources avec un apport moyen de 10 à 15 mg. Au cours de la grossesse, les capacités de l’absorption intestinale sont augmentées et constituent une réponse physiologique à la diminution des réserves maternelles. Cette adaptation permet de faire face aux besoins supplémentaires surtout en 2ème partie de grossesse. 


Par contre, si les réserves sont insuffisantes en début de grossesse, il existe un risque d’anémie ferriprive chez la mère, de prématurité et d’hypotrophie fœtale. 


Les vitamines et minéraux essentielles pour soutenir votre santé et celle de bébé pendant la grossesse 


Le calcium


Pendant la grossesse, il y a une augmentation de l’absorption intestinale du calcium.


L’iode


La grossesse augmente le besoin et favorise la survenue d'une déficience légère plus sévère.


Le magnésium


Le magnésium se trouve principalement dans le chocolat, les fruits secs et les produits céréaliers.


Le Zinc


Une alimentation riche en protéines animales suffit à combler les besoins.


Vitamine D


Les aliments riches en Vitamine D sont le saumon, les sardines, le maquereau, les œufs et l’huile de foie de morue.


Vitamine B9 ou folates


Les hautes autorités de santé recommande d’augmenter les apports en période péri-conceptionnelle par une alimentation riche en légumes verts, levures, abats, céréales,légumineuses et oléagineux. Pour prévenir la récurrence de la fente labiale et palatine, les femmes peuvent bénéficier d'un supplément de 10 mg/jour à partir des mois précédant le début de la grossesse et dans les mois suivants.


 De plus, nous vous recommandons de prendre de la vitamine B9 sous sa forme active, afin d'anticiper un éventuel soucis de méthylation ou une mutation génétique tel que le MTHFR, pour en savoir plus : 

https://www.youtube.com/watch?v=9Re79yBmLiI


Vitamine E


Les apports sont souvent inférieurs aux recommandations. La principale source est représentée par les matières grasses végétales. 


Vitamine C


Les apports sont généralement couverts par l'alimentation.


La prévention des carences 

Elle participe à l'identification des erreurs alimentaires et des carences nutritionnelles,notamment pour les carences en fer, folique, calcium et vitamine D...

Crampes musculaires 

Une supplémentation en magnésium pendant 3 mois a montré une réduction significative de ces crampes. 


Troubles digestifs (reflux, constipation, nausées..)


La vitamine B6 et une association multivitaminée peuvent en réduire la fréquence. 


Pour conclure 


Dans les pays développés, l'alimentation maternelle doit inclure ce qui est nécessaire au développement harmonieux du fœtus. En dehors de notre vie quotidienne, nous ne savons pas toujours que notre sol est si pauvre qu'il ne suffit plus à satisfaire nos vitamines et minéraux, c'est pourquoi une supplémentation à dose physiologique, avec des vitamines et minéraux de haute qualité, et sans nano particules ni molécules controversées est nécessaire.