COVID19 - Les livraisons colissimo sont gratuites dès 89 € d'achat en France. Pour les livraisons Mondial Relay, il est probable que le point relais choisi soit modifié sans que nous puissions intervenir, nous vous déconseillons ce mode de livraison en l'état actuel

Endométriose et Réussite FIV

Ce que disent les études 

Plusieurs facteurs peuvent intervenir dans le pronostic de la FIV pour endométriose mais le plus souvent en cas d’endométriose sévère. Sachez que 65% des femmes atteintes d’endométriose de stade 1/2/3 peuvent tomber enceinte naturellement. 

Cependant nous savons que la pathologie elle-même, par son effet inflammatoire, ses adhérences et ses atteintes ovariennes peut causer problème lors du désir de grossesse. Deuxièmement, il peut subsister des effets  indésirables de la chirurgie sur les ovaires, ce qui a pour conséquence de réduire la réserve ovarienne en follicules. Troisièmement, l’endométriose sévère peut rendre les ponctions folliculaires difficiles, donc incomplètes.

Est ce que l’endométriose peut interagir sur l’implantation embryonnaire ? 

Les résultats de la FIV ont été comparés selon la sévérité de l’endométriose : les chances de grossesses sont réduites de 36 % chez les femmes qui ont une endométriose sévère comparées à celles qui ont une endométriose modérée. Cependant, d’autres études montrent que l’endométriose affecte peu ou pas les résultats de la FIV. 

Une étude incluant les résultats de transfert d’embryons congelés montre que les taux cumulés de naissances vivantes sont respectivement de 55,8 % dans les stades I/II d’endométriose, de 40,3 % dans les stades III/IV

Le recours au don d’ovocytes est indiqué chez certaines patientes souffrant d’endométriose sévère. Ce modèle de prise en charge permet de dédouaner toute arrière-pensée vis-à-vis de la qualité et de la quantité d’ovocytes. Une étude a montré que les stades III et IV n’affectent pas les résultats du don d’ovocytes. Les taux d’implantation ne sont pas modifiés par l’endométriose. Les taux de naissances vivantes dans les stades III et IV sont équivalents à ceux du groupe contrôle (28 % versus 27,2%).

De bonnes nouvelles non ?

​​13. Navarro J, Garrido N, Remohí J, Pellicer A. How does endometriosis affect infertility? Obstet Gynecol Clin North Am 2003;30:181-92.